Ci dessus la liste des curés qui se sont succéder à Gorée de 1763 à 1953.

1763 : Abbé Demanet premier curé officiel de Gorée

1819 : Abbé Tabaudo puis Abbé Quintans qui réalise le projet de la troisième église. Il mourra lors de l’épidémie de fièvre jaune.

Mars 1831 à juillet 1832 : Abbé Viguier

De 1838 à 1842 : Abbé Sucurani et Abbé Lambert, qui composa des cantiques en wolof, construisit le clocher, mit l’horloge en août 1842. Puis Abbé Henry qui fit un bref séjour à Gorée puis parti pour la Martinique.

1843 : Abbé Arsène Fridoil un des trois premiers prêtres sénégalais formés en France.

Puis Abbé Jean Pierre Moussa

Il reçoit de la Reine Marie Amélie, épouse du Roi Louis Philippe, les grands chandeliers de l’autel, le tableau de Saint Charles, la reproduction du tableau du Christ en croix, chef d’œuvre de l’artiste italien du XVII éme siècle, le peintre Guide Reni.

Abbé David Boilat : avec lui la communauté est estimée à 3 000 chrétiens.

1848 : Abbé Arlabosse Vice  Préfet Apostolique assisté de l’Abbé Arsène Fridoil.

Mars 1849 : Consécration de l’Eglise par Mgr Aloyse Kobes

Viennent ensuite les Pères de la Congrégation du Saint-Esprit.

Père Duret Préfet Apostolique de Saint-Louis et Vicaire Apostolique de la Sénégambie.

De 1852 à 1859 : Le Père Lacombe comme vicaire et le Père Lossédat comme curé de 1852 à 1861.

Le Père Lacombe a été un pasteur remarquable à Gorée. Né à Bathurst le 26 octobre 1829 d’un père français et d’une mère peulh. Il passe sa jeunesse à Gorée. Fit ses études secondaires à Saint-Louis puis en France avant de rentrer en 1848 au Séminaire du Saint Esprit à Paris. La paroisse a connu son âge d’or avec ses deux prêtres.

Le Père Lacombe subjugue les foules avec un wolof fort apprécié.

Le Capitaine de Frégate d’Alteyrac Commandant de l’Ile dira : « ce n’est pas moi le Commandant de l’Ile, c’est le Père Lacombe ».

Son départ fut mal accepté des goréens qui signèrent une pétition et n’ayant pas obtenu qu’il reste à Gorée, lui offrirent un chapelet en or.

1857 : achat de la cloche de 250 Kg pour la somme de 1 250 francs.

De 1896 à 1924 : le Père Vouedec

De 1924 à 1927 : le Père Marquette

De 1927 à 1953 : il n’y a plus de curé résidents à Gorée jusqu’à l’arrivée du Père Salomon en 1953.

Les autres prêtres spiritains :

  • Père Ruest
  • Père Duguy qui a restauré l’Eglise à l’occasion du Festival des Arts Nègres
  • Père Cimbault
  • Père Guibert
  • Père Landreau
  • Père Doutremepuich qui a embelli l’Eglise

En 1904 écrivaient les Pères Spiritains : « C’est de Gorée qu’est partie la civilisation chrétienne pour se répandre le long de la côte occidentale africaine ».

Le travail des missionnaires a porté du fruit.

Publicités