sun-riseLe coût du projet de construction du Mémorial de Gorée a été revu à la baisse afin de permettre la réalisation de l’ouvrage durant le mandat du président Macky Sall, a annoncé, vendredi à Dakar, Amadou Lamine Sall, secrétaire général de la Fondation mondiale pour le mémorial et la sauvegarde de Gorée.

‘’Nous avons redimensionné le projet car il coûtait excessivement cher du fait qu’une partie devait être construite sur la terre et une autre partie dans la mer (…). C’est ainsi que le coût de la construction, d’après les études et évaluations, a été réévalué’’ a t-il dit, dans un entretien avec l’APS, sans donner de chiffres.Le coût a été, selon lui, revu à la baisse  »pour avoir rapidement les moyens de le construire durant le mandat du président Macky Sall, car cela ne sert a rien de courir depuis des décennies derrière un monument au coût faramineux dans un contexte économique international devenu de plus en plus difficile ».

 »Le mandat du président Sall mérite une telle infrastructure à la fois historique, moderne et de forte symbolique, représentant un pôle culturel régional et international d’envergure s’intégrant puissamment dans la dynamique d’un Sénégal émergent’’, a-t-il ajouté

Amadou Lamine Sall a relevé que  »ce projet est d’abord un projet économique qui va générer des plus-values et qui, dans sa phase de construction comme dans sa phase d’achèvement, va générer énormément d’emplois, en plus du nouvel embarcadère de Gorée au pied du Mémorial, sur la Corniche ».

C’est  »un projet symbole, un projet souvenir, qui sera en même temps un lieu de mémoire rassemblant toutes les souffrances du monde. Il est temps que ce projet voit enfin le jour. Nous avons beaucoup et longtemps attendu, car sa réalisation est un devoir de mémoire politique, citoyen. Nous devons une tombe à ces millions de nos compatriotes morts et déportés hors d’Afrique (…) ».

M. Sall, poète-écrivain, a notamment précisé que la Fondation Gorée ne veut pas utiliser l’argent du contribuable sénégalais pour réaliser ce Mémorial, puisque il s’agit, selon lui, d’opter pour une levée de fonds au niveau international pour que tout le monde puisse prendre part au financement du Mémorial.

 »Nous avons des partenaires naturels et leur avons demandé de participer au financement du Mémorial’’ a t-il soutenu précisant que le processus est en train de se mettre en place.

Pour le concepteur et architecte, lauréat de ce projet de construction, Ottavio Di Blasi, ce Mémorial, qui sera construit en bordure de l’océan Atlantique, ouvert sur le monde et l’Amérique où ont été déporté des millions d’Africains lors de la traite négrière, va faire 105 mètres de haut et disposera de 3000m2 au sol qui seront partagés entre les différents contenus du monument commémoratif de la traite transatlantique.

 »Le mât architectural du Mémorial sera construit en bois pour non seulement réduire le coût du projet, mais aussi éviter les risques de détérioration dû aux effets de la mer. Le Sénégal disposera là d’un outil extraordinaire que très peu d’infrastructures en Afrique pourront égaler », selon Amadou Lamine Sall.

MF/OID

Publicités