souleyL’exposition qui s’ouvre ce vendredi 29 mai sur l’île de Gorée est un hommage au plasticien et céramiste Souleymane Keita, décédé en 2014. 5 amis à lui, artistes tout comme lui, ont voulu raconter cette part d’histoire qui les lie au défunt : Soly Cissé, Ndary Lo, Viyé Diba, Mauro Petroni ou encore Ousmane Sow. L’expo, qui se poursuit jusqu’au 11 juin prochain, commence le même jour que l’édition 2015 de «Gorée-Regards sur cours» qui prend fin ce dimanche 31 mai.  C’est en juillet 2014 que disparaissait le plasticien et céramiste Souleymane Keïta, et c’est à Gorée, où il est né en 1947, et où il a vécu de nombreuses années en compagnie de son épouse et de ses deux filles, que l’on a voulu lui rendre hommage. Gorée avait le don de l’inspirer

L’exposition qui lui est consacrée s’ouvre ainsi ce vendredi 29 mai au Centre socio-culturel de l’île, et elle y sera encore jusqu’au 11 juin prochain. C’est ce que dit le communiqué qui nous est parvenu, et qui nous apprend aussi que cette exposition est en fait une histoire personnelle, quand on sait que pour les 5 artistes qui s’approprient ainsi les lieux, Souleymane Keïta n’était pas vraiment un inconnu. Le peintre et sculpteur Soly Cissé, le sculpteur-plasticien Ndary Lo, le peintre Viyé Diba, le céramiste Mauro Petroni ou encore le sculpteur Ousmane Sow étaient plutôt proches de l’artiste.

 L’exposition en tant que telle tourne entre autres autour d’une vingtaine de toiles, une vingtaine d’œuvres regroupées autour de quelques-uns de ses thèmes de prédilection : Scarification, Chemises de chasseur (une allusion au « Mali de ses ancêtres), et Synthèse, au nom de ses 40 années passées entre la peinture et la céramique. Parce qu’il faut savoir, toujours selon le communiqué, que c’est en section Céramiques qu’il fera ses premiers pas à l’Eole des Arts de Dakar. Ce qui explique, sur fond de « retour aux sources », la présence à cette exposition de quelques céramiques sur assiettes que lui-même avait créées à l’atelier Céramique Almadies de Mauro Petroni, qui  aura la mission de les présenter.

 Le sculpteur Ousmane Sow va plutôt jouer les «nostalgiques», puisqu’il exposera une œuvre ancienne inédite, intitulée l’Empereur fou, et qui date en fait de la période où ni lui, ni Souleymane Keita, n’étaient encore vraiment célèbres. Ndary Lo va quant à lui proposer une œuvre spécialement conçue pour cette exposition, un portrait très expressif de son ami », qui avait le don de le fasciner par cette façon qu’il avait de toujours tenir « sa sacoche fermement arrimée sous son aisselle ».

 Il faut dire aussi que cette expo, co-organisée par la mairie de Gorée, s’ouvre à l’occasion de l’édition 2015 de «Gorée-Regards sur cours», une résidence artistique qui transforme une soixantaine de maisons en galeries d’art, et qui se tient sur l’île-mémoire du 29 au 31 mai prochain.

Source: sudoline

Publicités