motons_turcsLa communauté Turque regroupée autour du groupe Yevuz Selim  et des Ong turques ont procédé hier, à la distribution d’un don de 100 moutons aux populations de Gorée. Cette action entre dans le cadre d’une opération placée autour du thème : «Temps de partage et de  pardon sur l’Ile Mémoire ». Tout un symbolique pour le maire de Gorée, Me Augustin Senghor, qui a magnifié ce geste. Mais en plus de ce don, plus de 500 membres de la communauté turque ont décidé d’être les convives des familles goréennes et de célébrer ensemble la fête du mouton.

La fête de l’Aid el Kébir ou Tabaski sera marquée cette année sous le signe de la  fraternité entre la Turquie et le Sénégal et particulièrement l’île de Gorée. La communauté turque regroupée autour du groupe Yévuz Selim  et les représentants  de l’association d’action sociale Merci Universel,  de l’Ong Timtohelp ont posé un acte significatif dans ce sens en offrant 100 moutons aux familles goréennes. C’était au cours d’une cérémonie organisée hier, mercredi 23 septembre, à Gorée, en présence des autorités municipales et religieuses de l’île.

Ce geste de solidarité entre dans le cadre d’une opération  axée autour du thème : «temps de partage et de pardon sur l’Ile de Gorée».Tout un symbole pour Me Augustin  Senghor. En plus de le magnifier, le maire de Gorée a surtout relevé la  symbolique de cet acte de bienfaisance. «Nos frères turcs veulent lancer un message au monde entier. Ils ont choisi de venir à Gorée pour partager la Tabaski avec nous. Nous devons communier avec eux et les offrir la Téranga sénégalaise pour que cette tabaski reste dans la mémoire du monde entier. Au Sénégal, nous vivons le dialogue islamo-chrétien et interreligieux. C’est cela la symbolique d’un pays comme le Sénégal », déclare-t-il, avant de poursuivre : «La tabaski pour tous, dans Gorée l’île du Pardon, est un thème qui repose sur le socle du passé de cette île. C’est pour montrer un autre visage du monde dans un contexte marqué par des violences et beaucoup d’intolérance, de guerres qui reposent faussement sur la religion. Ce que nous enseignent les religions révélées et inspiré d’Abraham notre unique ancêtre, est que nous devons être des frères et partager, au nom de Dieu, tout ce que nous avons. Nous ne devons pas nous cacher derrière des clivages religieux pour semer le désordre et la guerre ».

Plus de 500 turcs attendus comme convives des familles de Gorée

A la tête d’une forte délégation représentant différentes associations, réparties en Suisse, en Suède, en Allemagne et aux Etats-Unis, Adnan Hosoglu,  directeur général du groupe Yavuz Selim au Sénégal, a tenu à  rappeler le sens premier de cette action envers la population de Gorée.

«La signification de la Tabaski, c’est le partage et la création de relation. Aujourd’hui, nous venons pour donner ce message de solidarité et de partage. Nous avons débuté la cérémonie avec la bénédiction du curé et de l’imam. Cela montre que nous sommes des petits-fils du Prophète Abraham. Vous Goréens, vous avez déjà prouvé qu’il faut vivre avec différentes religions», souligne-t-il.
La communauté turque ne s’est toutefois pas limitée à la seule distribution de moutons.  On annonce que 500 de ses membres, ont décidé d’être les convives  des familles de Gorée et de partager avec elles les moments de la fête.

Source: http://www.sudonline.sn/la-communaute-turque-offre-100-moutons-aux-familles-de-goree_a_26518.html

Publicités