L’Us Gorée a été sacrée hier championne du Sénégal en venant à bout de l’Olympique de Ngor (3-0), hier au stade Léopold Senghor pour le compte de la dernière journée de Ligue 1. Un sacre qui intervient 32 ans après, comme pour donner raison à la devise du club : «Gorée revigore toujours», tel un Phénix.

 

La saison dernière, l’Us Gorée avait vu le titre de champion de Ligue 2 lui passait entre les doigts au terme d’une défaite contre l’Asfa (0-2). Cette saison, c’est le scénario contraire qui s’est posé avec le retour des insulaires en Ligué 1 sanctionné hier par un titre de champion. Une performance réalisée 32 ans après et qui vient inscrire au palmarès des Insulaires un 5e titre, après ceux de 1964, 71, 78 et 84.
Après avoir chipé le fauteuil de leader à Diambars lors de l’avant-dernière journée après sa victoire contre Stade de Mbour, les Goréens n’avaient besoin que d’une victoire au plus pour être sacrés. Face à Ngor, qui avait déjà été relégué, les poulains de Aly Male ont joué crispé lors des 30 premières minutes. Avant de se libérer à quelques minutes de la mi-temps. Un libérateur nommé Tapha Diouf qui ouvre le score à la suite d’une frappe sur un angle fermé (1-0).
Mis en confiance, de retour des vestiaires, par le sort réservé à leur concurrent direct pour le titre à savoir Diambars, mené à St-Louis par la Linguère, les Insulaires posent le pied sur le ballon et offrent du spectacle à leurs supporters. C’est ainsi que sur une action d’école traduit par un jeu en triangle, Mouhamed Mbaye double la mise (2-0). Avant que Moussa Ndiaye ne scelle le sort du match en signant le 3e but.
C’est le délire dans les tribunes. On ne pouvait pas imaginer un tel scénario pour les hommes du président Augustin Senghor qui ont rejoint la Ligue 1 cette saison. Au coup de sifflet final, les joueurs goréens exultent. C’est l’extase. On se congratule. Ils sont bien visibles avec leur tee-shirt sur lequel on lit : «Us Gorée Championne 2015-2016.» Les inconditionnels de l’équipe de l’île mémoire voient leur rêve se réaliser.   Le terrain est submergé par le «bleu-blanc», couleur du club, l’entraîneur Aly Male reçoit les félicitations de Sidath Sarr, l’entraîneur de Ngor.
A l’autre bout du terrain, les joueurs de Gorée communient avec leurs supporters au rythme des Assikos et sous les yeux de leur président et les autres responsables du club. La fête pouvait commencer pour le vice-doyen des clubs sénégalais. 32 ans de diète ça se fête ! Tel un Phénix, l’emblème du club, Gorée revigore toujours !

C’EST DIT… C’EST DIT… C’EST DIT…

Roger Gomis, capitaine de l’Us Gorée : «Fiers d’être champions du Sénégal»
«Je remercie particulièrement le président du club, Me Augustin Senghor, ainsi que les supporters. Aujourd’hui, on est très fiers. Au début personne n’a cru qu’on pouvait être champions. Nous nous étions dit qu’il fallait jouer le maintien. Dès qu’on a réussi à atteindre cet objectif, nous nous sommes dit qu’il y avait de la place pour décrocher le titre. Nous avons continué à travailler. Nous y avons cru et nous sommes allés jusqu’au bout. Nous sommes fiers d’être champions du Sénégal. Nous avons galéré ensemble pour nous valoir cette satisfaction. Nous avons travaillé et nous n’avons pas lâché.»

Mor Nguer, milieu de Gorée : «Nous nous sommes inspirés de la Douane… »
«Ce titre de champion a un goût particulier pour moi. Parce qu’en 1984, lorsque l’équipe remportait son titre de champion en 1984, je n’étais pas encore né. Je suis très satisfait d’être champion du Sénégal avec Gorée pour la première fois. Je rends grâce à Dieu. C’était très difficile pour nous.  Il y avait un temps où nous étions dans le doute. Nous nous sommes inspirés de la performance de la Douane qui en tant que promue avait réussi la saison dernière à être championne du Sénégal. Nous nous sommes dit pourquoi ne pas les imiter.»

amadoumbodji@lequotidien.sn

 

Publicités